the new start

the new start

L'article du mois

My human challenge: Devenir une meilleure version de soi #1

Mummy


Hello,

Je me suis longtemps demandée si je devais où non vous en parler, si je devais exprimer ou non quelque chose sur les réseaux sociaux et par ici. Le coeur à vif je me suis d'abord dit non, ça ne regardait que moi et mes proches, ce morceau de ma vie n'a pas sa place ici. Je dois dire que je n'aime pas les gens qui se morfondent, qui étalent leurs malheurs et qui en surjouent, je n'en voulais pas, je ne veux pas être comme ça... 
Mais doit-on dissimuler un drame lorsqu'il se produit? Doit-on dissimuler nos larmes et faire comme s'il ne se passait rien? 
Avec un peu plus de recul je me dis que non... Elle était ma première fan, celle qui me boostait, qui m'aidait à me surpasser, celle qui m'a encouragé à démarrer un blog et vivre de mes convictions. 
Elle était mon mentor, mon pilier, ma confidente, mon modèle et j'en passe. Il y a quelques jours j'ai perdu l'une des personnes les plus importantes de ma vie, j'ai perdu ma maman. 
Après cinq années de bataille et de souffrance contre le cancer, elle est partie...

On a beau savoir que ce jour va incontestablement arriver, on a beau savoir qu'un jour ou l'autre il va falloir faire sans elle, le jour où cela arrive, c'est une enclume qui nous tombe dans l'estomac, c'est surréaliste, toutes les mamans sont éternelles..
Et puis malgré les larmes et la peur de vivre sans elle, il y a le soulagement, l'apaisement. Pour la première fois depuis cinq ans elle ne souffre plus, ne lutte plus...
Ma mère était le genre de femme extraordinaire, tout en elle respirait la douceur et l'amour. Elle était belle au naturelle, aventurière dans l'âme, elle a parcouru le monde, jusqu'à la fin et à suivi mon père dans ses voyages. Elle était érudite et d'une imagination sans borne. Elle avait soif de tout, soif de vivre.
Elle pouvait être sanguine et intransigeante comme elle pouvait être diplomate et amusante. Elle faisait partie de ses rares personnes qui s'intéressent à tout et qui n'ont pas peur de se remettre en question. Elle n'a jamais arrêté d'avoir des projets et malgré la maladie, elle a toujours tout fait pour vivre normalement, voyager et avancer. Lorsque j'étais petite elle trouvait sans arrêt de nouvelles activités créatives et manuelles pour que chaque jour soit différent, nous écrivions des livres, faisions des diners à thème, nous écoutions de la musique et je me déguisais souvent.
On dit que l'on tire des leçons même des expériences les plus négatives et je dois dire à contre coeur que c'est vrai.. Ma mère est pour moi un exemple de vie, elle ne s'est jamais plainte de ce qui lui arrivait. Elle a continué à vouloir faire mille et une choses.
Elle m'a montré qu'il fallait chercher du positif dans n'importe quelle situation, que la vie est un précieux cadeau qu'il faut préserver et vivre avec gratitude et humilité. 
Elle m'a donné envie et la force de me battre pour arriver à bout de mes projets et de mes idées. Elle m'a montré que la vie est trop courte pour la laisser nous happer sans nous battre. Il faut oser et tout mettre en oeuvre pour être heureux. Il faut arrêter de se donner en spectacle et de se plaindre de tout. Il faut réaliser la chance que l'on a d'être là et arrêter de rejeter la faute sur tout sauf sur soi. 
La vie est injuste mais elle est comme ça, je pourrais hurler, taper dans tout ce que je trouve, refuser de continuer, on ne me rendra pas ma mère et la vie ne m'attendra pas, je dois avancer..
J'ai eu la chance d'avoir une mère aussi forte, aimante, belle, humble, travailleuse, voyageuse et exceptionnelle, c'est à moi maintenant d'essayer de devenir ne serait-ce que le quart de qui elle était.. 


Tahiti 1991 - Home-