the new start

the new start

L'article du mois

My human challenge: Devenir une meilleure version de soi #1

le stéréotype de la blogueuse à chat

Bonjour mes jolies,

Oui je sais, blogueuse et chat c'est presque un pléonasme! C'est à croire que pour être blogueuse il faut avoir un chat ou que le chat donne vocation à être blogueuse. Regardez Lisa Gachet et sa jolie Frida de "Make my Lemonade", Valentine (hello it's Valentine) et Batman ou encore Anais de "red beauty" avec Poupette pour ne citer que ces trois blogueuses.. Toutes folles de leurs chatons et n'hésitent pas à les mettre en avant sur leurs blogs et les réseaux sociaux!

Et puis pour tout vous dire ça a été mon tour, je suis passée d'amoureuse de chien, à blogueuse sans animaux, à blogueuse avec chat. Pas n'importe quel chat toutefois, maman de Mimi, notre petit tout gris qui miaule comme une fillette avec sa voix fluette. Quand avec mon barbu nous avons commencé à parler de vivre ensemble "le chat" est devenu un sujet de conversation récurant, prendra? prendra pas? Rien était encore décidé. Et puis un matin de fin Août, lorsqu'au petit déjeuner j'ai demandé le programme de la journée, l'amoureux m'a parlé de la SPA. J'étais ravie, j'ai même fait une danse de la joie mais ce fut de courte durée car nous sommes rentrés bredouille.
Une fois à la maison j'ai contacté plusieurs personnes et j'ai trouvé notre Mimi, nous sommes allé le chercher le mardi suivant. Nous avions notre bébé, une belle boule de poils toute grise aux yeux bleus verts. Je n'ai pas encore pris toutes mes marques avec lui, j'ai du mal à me dire que oui il est à moi pour la vie maintenant. En plus un chat ne fonctionne pas comme un chien, Mimi n'est pas très câlin, il cherche notre présence mais il n'est pas en demande d'affection, je ne suis même pas sûr qu'après un mois avec nous il nous considère encore comme ses humains officiels.

Mimi c'est un chat super curieux, il adore regarder l'ordinateur et jouer avec les écrans, il boit dans un verre même quand il a sa gamelle d'eau à coté et nous engueule si on le lui enlève. Il veut tout le temps m'aider à faire la cuisine et goûter les plats. Il aime dormir dans notre lit pendant la journée et nous surveiller de la mezzanine. Il aime jouer la nuit avec nos orteils et nous empêcher de dormir. Il commence à vouloir sauter sur les rebords de fenêtres et à se rebeller quand on le gronde.
Après Mimi c'est aussi le chat qui se blottit contre moi à travers sa cage quand on est en voiture parce que ça le rassure, lorsqu'on fait la sieste sur le canapé il vient s'allonger contre nous ou jamais trop loin pour dormir aussi et se transforme alors en une véritable boîte à ronrons. Il adore se mettre dans des positions complètement farfelues et nous fait mourir de rire. Il se laisse toujours faire lorsqu'on l'embête un peu trop et pousse seulement de petits miiii adorables. Il fait toujours attention de ne pas mettre les griffes quand il touche notre visage avec ses minis pattes.  La nuit lorsqu'on l'enferme dans la cuisine pour pouvoir dormir sans qu'il saute partout les miiii se transforment alors  en miaouuu jusqu'à ce qu'il s'endorme à son tour. Il met de la vie dans notre chez nous et on adore passer du temps avec lui à jouer et à gazouiller. A l'heure où je vous écris, l'amoureux chante "mon chaaaaaat, mon chaaaat" en trimballant Mimi dans l'appartement. Si si c'est vrai, ce n'est pas une blague.

Alors voilà, heureux parents de notre petit Mimi, 3 mois. Chat d'amour option boîte à ronrons, explorateur de dressing et chasseur de mouches, voue une vrai passion pour les boîtes de thon et rêve d'un jour rentrer dans les toilettes de notre appartement.
J'ai trouvé qu'un petit montage tout doux serait une façon plus originale de vous présenter notre nouveau locataire. Alors tout ça vaut bien d'être moi aussi un stéréotype, une blogueuse à chat comme beaucoup d'autres.
Bisous miaouuu,
Florentine