the new start

the new start

L'article du mois

My human challenge: Devenir une meilleure version de soi #1

Suite des confessions d'une dépensière boulimique




Bonjour mes jolies!

On a toutes à peu près les mêmes défauts mais s'il y en a bien un pour lequel on aurait bien toutes la palme d'or c'est celui d'être dépensière!
Je ne déroge pas à cette règle et il y a deux ans (que le temps passe vite) je rédigeais le premier billet de ces confessions de dépensière. Je me qualifiais même de boulimique, presque souvent incapable de résister à l'appel, non pas de sirènes mais de chaussures, sacs, vêtements.. 

Alors ai-je réussi à calmer ma boulimie? Ai-je continué d'appliquer les différentes solutions que je vous avez proposé?
 Je vais tout reprendre depuis le début avec vous et vous proposer un petit bilan de ces deux dernières années. 


 * * *

"quand on se voit milliardaire on se voit toujours dépenser le milliard, jamais en train de le gagner" 

Boris Vian 

Tout d'abord je me dois de vous dire que non je n'ai pas réussi à bannir ce penchant de ma vie. J'aime les vêtements, la mode, les belles matières et les belles choses de manière plus général. Et puis on ne  va pas se mentir, je suis incapable de ne plus en acheter!!
En revanche j'ai réussi à me calmer. En faisant du tri dans mon dressing, en analysant les tendances, j'arrive à présent à dépenser mieux et intelligement.

Le procédé:

On sait toutes que les tendances durent environ deux à trois saisons, voir quatre saisons si vraiment c'est un énorme succès. Si une pièce me plait beaucoup je vais regarder depuis combien de temps elle est déjà en vogue et si cela vaut du coup que je l'achète. Si c'est une pièce que l'on voit depuis deux saisons déjà ce n'est pas être pas la peine que j'investisse dedans si le prix est un peu élevé. Si le prix au contraire est tout doux dans ce que je vais peut être l'acheter en sachant qu'il ne me fera qu'une seule saison.


En réalité j'achète de trois manières différentes:

 Les coups de coeur, que je ne vais pas acheter immédiatement mais plutôt attendre quelques jours voir quelques semaines ou mois avant d'acheter. De cette manière je sais si c'est juste une envie de passage ou si je veux vraiment cette pièce dans mon dressing, quitte à prendre le risque que le vêtement ne soit plus en magasin le jour ou je me décide ( ça m'est déjà arrivé).

Les vétements achetés dans l'immédiat mais réfléchis. C'est le cas de ce manteau oversize rose dans la photo ci-dessous, c'est un manteau que j'ai acheté durant les soldes l'an dernier chez Bonobo, magasin ou je ne vais jamais habituellement. Lorsque je l'ai vu j'ai complètement craqué.. Il était à 40 euros au lieu de 90, en laine recyclé et à la coupe parfaite, je l'ai essayé et je suis repartie avec immédiatement. C'est une des meilleures affaires que j'ai pu faire durant des soldes et pour moi ce manteau est un intemporel, je pense que je pourrais le porter toute ma vie et pour moi c'est ce que j'appelle un achat réfléchis.


Les vêtements dont je manque dans ma garde robe ou que je dois renouveler car ce que j'ai sont trop abimés ( pulls, pantalons, tricots). Dans ces cas là, il s'agit d'un remplacement et cela concerne surtout des basiques. Un jean noir trop usé qui craque, un pull trop déformé.. Dans ce cas précis je vais racheter la même chose, si je n'ai plus de pantalon noir, je reprend un pantalon noir avec la coupe parfaite et pour ça je prend le temps d'en essayer plein si je ne suis pas convaincue dans un magasin. Comme je suis petite et que j'ai des formes c'est dur de trouver un pantalon qui va correspondre à ma morphologie.. Pour la faire plus courte, je remplace certes mais par LE vêtement que je cherchais et non juste un vêtement pour remplacer.
* * *

Dans la première catégorie haut dessus, je fonctionne avec une wishlist, c'est souvent comme je le disais des basiques ou alors des pièces fortes qui vont me taper dans l'oeil et qui viendront m'habiller tout le reste de la saison. Ce sont des pièces tendances que je vais pouvoir associer et que je vais garder en tête quand je vais faire les magasins. Cela m'évite de me disperser et de réaliser des dépenses que je regretterai ensuite.. 
En agissant de la sorte je ne fais presque plus d'achats inutiles! 


Autre réflexe que j'ai adopté, en plus d'attendre les codes promos que les enseignes m'envoient pour faire mes achats, je cherche des codes promo sur des sites qui les référencent. Cela me permet de faire souvent de très bonnes affaires comme le joli sac en cuir noir et peau de vache que j'ai payé une vingtaine d'euros au lieu de 89. 

Je peux aussi désormais ne commander qu'un seul article sur un site parce que c'est celui qu'il me fallait et ne plus commander deux ou trois autres "jolies" choses avec.

Alors je crois que j'ai quand même réussi une partie du pari car j'arrive à moins acheter et mieux acheter surtout. J'arrive même à garder un budget déco ou de quoi m'acheter des livres régulièrement à la librairie. Ce que je n'arrivais pas vraiment à faire avant!

Et puis j'applique toujours le DIY sur certains vêtements, accessoires ou même décoration. Quand je trouve une pièce que je trouve trop cher ou que je pourrais reproduire moi même et bien je le fais, il n'y a pas de petites économies comme dirait l'autre! Et puis réaliser soi-même ce que l'on porte c'est quand même trop chouette non?

Alors en conclusion je dirais que non je suis toujours une boulimique de vêtements mais une boulimique intelligente cette fois! Certes je ne peux pas passer un mois sans craquer sur un joli quelque chose mais j'arrive à acheter MIEUX et de plus jolies pièces. Je passe le double du temps dans les magasins, vêtements en main à peser le pour et le contre mais ça paye (sans jeux de mots).
Mon nouveau but pour les prochains mois? Continuer à acheter moins, mieux et de façon plus réfléchis et non acheter comme ça pour faire du shopping!  


EnregistrerEnregistrer