the new start

the new start

L'article du mois

My human challenge: Devenir une meilleure version de soi #1

My human challenge: Etre citoyenne du monde



Bonjour bonjour!

Il y a deux semaines je suis allée assister à une conférence sur le Climat à St Malo avec des copines du Rennes des Blogueurs et j'avais très envie de vous en faire un petit retour!
D'abord parce que c'était cool, ensuite parce qu'il y avait Nicolas Hulot ( On va sûrement monter un fan club avec les copines),parce que c'est quand même bien de parler de ce qui ne va pas au lieu de faire les autruches et enfin parce que c'est un sujet qui concerne tous le monde.

Je vais donc essayer de vous raconter tout cela sans tomber dans la case trop écolo et que l'on me colle une étiquette sur le sommet du crâne.
Je vous ai déjà parlé de mon besoin de manger mieux depuis maintenant deux ans, de supprimer la viande petit à petit, je ressens également le besoin de faire de plus en plus de tris autours de moi, de retirer le plastique de ma cuisine, les vêtements achetés sur un coup de tête et de consommer autrement. Vous saviez que les trois quarts de nos poubelles ne sont remplis qu'avec des emballages? Cela fait  réfléchir quand même... mais je vous en parlerai dans un prochain article.

Je vous raconte tout ça car véritable mode ou simple prise de conscience, l'écologie et le climat sont au coeur de tous les débats.
Il y a les sceptiques, les passionnés, les capitalistes, les anarchistes et les paumés mais le sujet ne laisse jamais indifférent. Chacun y va de sa petite anecdote et la réalité est que nous ne pouvons pas ne pas nous sentir concernés par tout ça.



J'ai décidé de partir du principe depuis quelques temps que je ne savais rien, que les "on dit" ne sont pas des sources fiables et qu'il vaut mieux toujours vérifier ses informations.
 Maintenant avant de soutenir mordicus de grandes théories je fais des recherches. Je regarde des documentaires, je lis beaucoup, j'écoute des débats, je pose des questions ou je vais assister à des conférences. Mais même après tout ça je n'ai pas le sentiment encore une fois de maitriser le sujet.
 Je vous demanderai donc d'être extrêmement tolérants avec ce que je vais écrire dans cet article.



Durant ce débat- conférence sur le climat intervenaient Monsieur Nicolas Hulot que l'on ne présente plus, Monsieur Jean Jouzel climatologue, glaciologue et membre du GIEC, Monsieur Pascal Jouanneau maraîcher biologique et le C Weed aquaculture qui produit des algues en culture dans la baie de St Malo.
Mon idée n'est pas de faire un compte rendu du débat mais vous dire en grossissant les traits ce qu'il en ai ressorti et ce qui selon moi serait important d'appliquer à chacun pour faire changer les choses.

Pour vous re-situer quand même un minimum le contexte:

L'industrie de la pétrochimie vie ses dernières heures, dans 20 ans les ressources seront sèches et la planète n'aura plus de retour en arrière possible.
A la fin de ce siècle la mer aura grapillé 1 à 3 mètres sur la surface de la terre et nous aurons gagné entre 4 à 5 degrés si nous ne faisons rien.
Je ne vous parle même pas de l'acidification de l'océan, des sécheresses, des canicules, des cyclones, des incendies, des violentes inondations, des nombreux réfugiés politiques et de la disparition d'espèces vivantes arrivées sur la planète bien avant nous et nos bêtises.
Changer devient une nécessité, une urgence même!

Il faut expliquer aussi que notre société est tout à fait capable de se passer de pétrole, charbon et nucléaire pour se tourner vers des solutions renouvelables comme le soleil, les algues, l'eau ou encore d'autre type d'énergies renouvelables et naturelles. Les alternatives existent déjà et sont complètement opérationnelles, on ne se rendrait même pas compte du changement du point de vue efficacité. L'unique raison pour laquelle nous en sommes encore là : les industriels qui poussent encore et toujours à l'exploitation des sols jusqu'à leurs dernières richesses.


Dans les faits notre avenir s'annonce très sombre mais dans la vie quotidienne nous pouvons plus ou moins agir contre tout ça. Je citerai une phrase de Mr Hulot durant la conférence "il n'y a pas de petit acte citoyen". Une phrase un peu bateau certes mais qui pourtant est tellement vraie! Nous ne sommes pas toujours obligés d'attendre les autres pour agir, les actions nous l'ont montré  ces dernières années. Chacun de nous est  capable de faire des petits gestes ou ce qui nous parait juste. La liberté ce n'est pas de ne pas avoir de limites, c'est d'être libre d'avoir les bons choix , pour nous, pour nos enfants mais aussi pour les autres.
Nous l'avons vu avec le boycott des produits comme l'huile de palme, les additifs alimentaires, les pesticides, OGM etc... Un à un tout ces produits sont retirés de nos assiettes parce que les consommateurs prennent conscience de tout cela.
Le vrac est en train de faire son chemin comme alternative au trop plein d'emballages des grandes chaines de consommation. Le retour de la consigne pour réutiliser plus facilement les bouteilles en vert. Les sacs sont devenus payants ou recyclables pour inciter à moins en consommer. Les informations circulent, les gens prennent conscience et essaient de changer leur habitudes. Bien sur c'est minime par rapport au reste mais ça prouve qu'à force de se mobiliser, d'en parler autour de soi et de faire circuler les informations, l'effet de masse obtiendra raison un jour ou l'autre.
Aujourd'hui l'écologie est avant tout une question d'économie et économiquement la société a tout à gagner en devenant plus écolo.
Je crois que malheureusement maintenant nous ne pouvons plus nous permettre d'ignorer tout cela lorsque nous consommons. Je ne parle pas d'arrêter de manger de la viande ou quoi que ce soit mais faire plus attention à sa consommation hebdomadaire lorsque l'on fait des courses peut être un début de geste citoyen.
Sur ces bonnes paroles je vous laisse réfléchir à tout ça.

Florentine